Groupes de parole

 

DEFINITION DE LA DEMANDE D’UN GROUPE DE PAROLE

 

Vécu du patient stomisé

 

Estime de soi et image du corps altérées : Confronté à l’insensé, le patient stomisé est fragilisé, traumatisé… par la présence de la poche et la perte du contrôle sphinctérien. L’image du corps (poche, cicatrice, perceptions internes modifiées…) et l’estime de soi (perte de la maitrise sur ses selles qui peut retentir sur sa manière d’agir sur son environnement, sentiment d’être un déchet, d’être dépendant des autres..) sont alors mises à mal.

Liens relationnels bouleversés : Le patient est assailli et envahi par trois questions récurrentes liées à des peurs:

  • Est-ce que ça se voit ?

Rapport à la poche : peur qu’elle ne soit vue d’autrui, peur de montrer sa stomie et sa poche …

  • Est-ce que ça sent ?

L’odorat peut être saturé, hypersensibilité par les odeurs. Le patient a l’impression d’être une « poubelle ambulante »

  • Est-ce que ça s’entend ?

Émission incontrôlable et bruyantes des gaz

Ces appréhensions peuvent alors engendrer des réactions d’évitement, de retrait voire d’isolement.

 

 

Prise en charge des patients stomisés à la clinique de Gléteins

 

Le séjour des patients stomisés à la clinique de Gléteins est « un sas » entre l’hospitalisation et le retour à domicile.

La prise en charge pluridisciplinaire est actuellement centrée sur l’accompagnement individuel (consultation médicale, soins de stomie, éducation thérapeutique, entretien psychologique…). Au fil de la conversation, le patient stomisé évoque très souvent le sentiment qu’il est le seul à être porteur d’une stomie au sein de l’établissement et n’a pas l’occasion d’échanger avec d’autres patients stomisés.

 

 

Copyright © 2017 IAS du Lyonnais - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public